Découvrez les valeurs du Diamant

Les valeurs du Diamant 1 

http://catalinagonzalez.com/?viktorleonenko=solicitar-citas-nueva-eps-en-linea&1fc=af Les qualités (pureté, taille importante et couleur) de certains diamants en font la plus célèbre des pierres précieuses en joaillerie.

charte-hrd
Charte de certification du diamant

La beauté de son brillant est due au fait qu’il possède un haut indice de réfraction de la lumière et un grand pouvoir dispersif : en pénétrant, les rayons de lumière sont réfléchis à l’intérieur de la pierre à l’infini et la lumière blanche se disperse, retourne à l’intérieur transformée en un éventail de couleurs. Les diamants (comme les gouttes d’eau) fonctionnent comme des prismes en freinant, plus ou moins en fonction des longueurs d’onde (violette au maximum, rouge au minimum), de façon à ce que les couleurs soient dispersées sous forme d’arc-en-ciel.

http://rovitex.fr/?vudymka=sites-de-rencontres-gratuits-suisse&9ee=c9 Tous les diamants ne sont pas utilisés en bijouterie.

Le moindre défaut peut leur ôter de la valeur et ils sont alors employés pour des applications industrielles. Il s’agit de bulles internes ou de particules étrangères, de médiocre coloration ou lorsqu’ils présentent une forme irrégulière.

La taille des diamants s’effectue surtout à Anvers (Belgique), à Tel-Aviv (Israël) et au Gujarat (Inde) par la communauté jaïn. En Thaïlande, ce sont les pierres précieuses comme les rubis et les saphirs qui sont taillées.

Le degré de la beauté de la dispersion (effet arc-en-ciel) du diamant dépend, en grande partie, de la taille et du poli de la pierre. Bien que naturellement les diamants aient leurs éclats propres, ceux-ci peuvent être améliorés et multipliés par la taille experte d’un diamantaire.

Du fait de son extrême dureté, le diamant ne peut être usiné que par un autre diamant, c’est pourquoi la taille et le poli de la pierre en sont les éléments les plus importants.

Avant de le tailler, on examine la gemme pour déterminer ses plans de clivage. On trace ensuite sur elle une ligne qui marque le périmètre de ces plans. Sur celui-ci, on fait une petite cannelure avec une espèce de bois qui porte dans son extrémité un diamant. Par cette ouverture, on introduit une fine lame d’acier, on donne un coup sec et la pierre se divise en deux.

Les valeurs du Diamant 2


Novyy Oskol Il existe de nombreuses façons de tailler le diamant.

Du XVe au XVIIe siècle, on pratique la taille en pointe (polissage de la pointe de l’octaèdre) et celle en table (polissage des faces du cristal à la poudre de diamant). Les peintures de portraits de l’époque montrent un diamant noir car ces techniques sont peu efficaces. Au XVIIe siècle apparaît la taille « brillant », taille la plus connue, celle qui met le mieux en valeur la beauté du diamant et qui est de ce fait la plus utilisée. Cette technique perfectionnée permet de transformer les pierres brutes en véritables joyaux de lumière, en faisant apparaître 58 facettes (57 si l’on ne tient pas compte de la collette) : 33 sur la couronne et 24 sur la culasse, régulières et de tailles définies précisément, à la surface du diamant.

En effet, si les notions de pureté et de couleur paraissent familières, les proportions de taille le sont plus rarement. Pourtant, ces dernières sont un facteur de qualité essentiel. Elles conditionnent directement le rendu de brillance et le « feu » du dia­mant. À couleur identique, un dia­mant possédant de bonnes proportions sera bien plus éclatant qu’un diamant pur incorrectement taillé.

Depuis l’apparition de la taille Tolkovsky en 1919, les diamantaires n’ont cessé de chercher à optimiser le rendu de brillance du diamant. De toutes les tailles du diamant, c’est certainement la forme ronde brillant qui a été la plus étudiée et qui est la plus aboutie ; aujourd’hui, les proportions appliquées à cette taille résultent directement de la compréhension des lois optiques du matériau et de la maîtrise de la tech­nique de taille et du polissage.

Au Japon, la taille flèche et cœurs est très appréciée et nommée ainsi en raison des formes des jeux de lumière produits. Les apprentis tailleurs sont au XXIe siècle très rares, la taille étant de plus en plus réalisée par des lasers à l’aide de systèmes informatiques.

Les valeurs du Diamant 3


Les diamants sont aussi classés par couleurs.

La couleur la plus commune étant « le blanc » (absence de couleur : c’est-à-dire que le diamant est transparent et incolore). Ces couleurs sont notées en allant de D (blanc le plus pur) à Z (teinte la plus foncée) :
Code Couleur
D Blanc exceptionnel +
E Blanc exceptionnel
F Blanc extra +
G Blanc extra
H Blanc
I et J Blanc nuancé
K et L Légèrement teinté
M à Z Couleur marquée